DÉMÉNAGEMENT

DE LA BRASSERIE

À PARTIR DU LUNDI 20 JUIN 2022

La brasserie Angelus déménage à DOUAI au 185 Rue Léo Lagrange : ex les Brasseurs de Gayant. 
Une nouvelle usine ULTRA-MODERNE d’une capacité de 50 000 hectolitres sera construite pour répondre
à la 
demande croissante des bières Angelus.

TOUTES LES COMMANDES fûts/bouteilles seront à retirer au : 185 rue Léo Lagrange DOUAI (ex les Brasseurs de Gayant)

À PARTIR DU LUNDI 20 JUIN 2022

La brasserie Angelus déménage à DOUAI au 185 Rue Léo Lagrange : ex les Brasseurs de Gayant. 
Une nouvelle usine ULTRA-MODERNE d’une capacité de 50 000 hectolitres sera construite pour répondre
à la 
demande croissante des bières Angelus.

TOUTES LES COMMANDES fûts/bouteilles seront à retirer au : 185 rue Léo Lagrange DOUAI (ex les Brasseurs de Gayant)

ESPACE DE BRASSAGE pour la nouvelle usine
ESPACE DE STOCKAGE
ESPACE DE LOGISTIQUE

AUGMENTATION DES CAPACITÉS DE PRODUCTION

La brasserie Angelus a vécu pratiquement toute sa vie dans la commune d’Annœullin, dans le département du Nord, dans les Hauts-de-France. Déménagée en 2012 dans la commune de la Chapelle d’Armentières, les lieux changent, mais pas le goût ! 

Depuis sa reprise en 2019, l’histoire continue pour l’Angelus, relayée par Patrick d’Aubreby, créateur de la Goudale. Dans le but de répondre à la demande des consommateurs de l’Angelus, la brasserie doit s’agrandir, tout en gardant sa saveur unique et le savoir-faire de nos brasseurs.

AUGMENTATION DES CAPACITÉS DE PRODUCTION

La brasserie Angelus a vécu pratiquement toute sa vie dans la commune d’Annœullin, dans le département du Nord, dans les Hauts-de-France. Déménagée en 2012 dans la commune de la Chapelle d’Armentières, les lieux changent, mais pas le goût ! 

Depuis sa reprise en 2019, l’histoire continue pour l’Angelus, relayée par Patrick d’Aubreby, créateur de la Goudale. Dans le but de répondre à la demande des consommateurs de l’Angelus, la brasserie doit s’agrandir, tout en gardant sa saveur unique et le savoir-faire de nos brasseurs.

UN NOUVEAU SITE PLUS SPACIEUX

Nous avons cherché un site cohérent avec une capacité de production et de stockage plus grande. C’est pourquoi le site de Douai répondait parfaitement à notre demande : à seulement 37 km de la Chapelle d’Armentières, sur l’ancien site des brasseurs de Gayant. Avec 30 000 m2 d’espaces, le site pourra accueillir en tout 15000 m2 de bâtiments. 

Du fait de sa proximité avec la Chapelle d’Armentières, nous conservons également une production locale de l’Angelus.
Notre souhait est de continuer à pouvoir laisser profiter les amoureux de l’Angelus et à transmettre nos valeurs fondamentales, le sens du partage et de l’amitié. Alors que la brasserie chapelloise produisait cinq mille hectolitres par an, celle de Douai produira plus de dix fois son nombre initial, atteignant environ cinquante mille hectolitres par an.

Monsieur d’Aubreby s’est exprimé sur le sujet en expliquant que la brasserie de la Chapelle d’Armentières manquait d’espace. Avec un terrain de 7000 m2 et un bâtiment de 2000 m2, les dimensions ne permettent pas de brasser au-delà de 5000 hectolitres.

UN NOUVEAU SITE PLUS SPACIEUX

Nous avons cherché un site cohérent avec une capacité de production et de stockage plus grande. C’est pourquoi le site de Douai répondait parfaitement à notre demande : à seulement 37 km de la Chapelle d’Armentières, sur l’ancien site des brasseurs de Gayant. Avec 30 000 m2 d’espaces, le site pourra accueillir en tout 15000 m2 de bâtiments. 

Du fait de sa proximité avec la Chapelle d’Armentières, nous conservons également une production locale de l’Angelus.
Notre souhait est de continuer à pouvoir laisser profiter les amoureux de l’Angelus et à transmettre nos valeurs fondamentales, le sens du partage et de l’amitié. Alors que la brasserie chapelloise produisait cinq mille hectolitres par an, celle de Douai produira plus de dix fois son nombre initial, atteignant environ cinquante mille hectolitres par an.

Monsieur d’Aubreby s’est exprimé sur le sujet en expliquant que la brasserie de la Chapelle d’Armentières manquait d’espace. Avec un terrain de 7000 m2 et un bâtiment de 2000 m2, les dimensions ne permettent pas de brasser au-delà de 5000 hectolitres.

5 MILLIONS D’EUROS D’INVESTISSEMENT ET
20 EMPLOIS À LA CLÉ

Le projet atteint les cinq millions d’euros d’investissement et 
20 emplois sont à pourvoir dès la création de la Brasserie : logisticiens, brasseurs, l’envie de redynamiser la commune est un souhait majeur pour le nouveau propriétaire.

Le site aura donc la capacité d’accueillir 30 000 m2 d’espaces consacrés à la fabrication de l’Angelus, dont 10 000m2 à l’élaboration de l’Angelus et 5000 m2 pour le stockage des fûts et bouteilles de bière. De plus, des bureaux seront mis à disposition et une partie du site sera dédiée aux transports et à la logistique.

5 MILLIONS D’EUROS D’INVESTISSEMENT ET
20 EMPLOIS À LA CLÉ

Le projet atteint les cinq millions d’euros d’investissement et 
20 emplois sont à pourvoir dès la création de la Brasserie : logisticiens, brasseurs, l’envie de redynamiser la commune est un souhait majeur pour le nouveau propriétaire.

Le site aura donc la capacité d’accueillir 30 000 m2 d’espaces consacrés à la fabrication de l’Angelus, dont 10 000m2 à l’élaboration de l’Angelus et 5000 m2 pour le stockage des fûts et bouteilles de bière. De plus, des bureaux seront mis à disposition et une partie du site sera dédiée aux transports et à la logistique.

UNE AIDE PRÉCIEUSE DE CHARLES LEPERS

Durant cette période de transition, la bière Angelus ne sera pas à l’arrêt. Jusqu’à la fin des travaux du site de Douai, l’Angelus sera brassée en partie par la Brassserie 3F-L’Angelus située à Frameries (7080). Et pour accentuer cette notion de relais, l’Angelus pourra compter sur l’aide de Charles Lepers, ancien propriétaire de la brasserie Angelus. Depuis sa brasserie « Pinte de saire » basée au 10 2A du pont des bernes, à Saint Vaast la Hougue, région grand nord en France, Charles aidera à continuer la production de l’Angelus avec les maîtres brasseurs de l’Angelus, pour le plus grand plaisir des amoureux de la bière !

UNE AIDE PRÉCIEUSE
DE CHARLES LEPERS

Durant cette période de transition, la bière Angelus ne sera pas à l’arrêt. Jusqu’à la fin des travaux du site de Douai, l’Angelus sera brassée en partie par la Brassserie 3F-L’Angelus située à Frameries (7080). Et pour accentuer cette notion de relais, l’Angelus pourra compter sur l’aide de Charles Lepers, ancien propriétaire de la brasserie Angelus. Depuis sa brasserie « Pinte de saire » basée au 10 2A du pont des bernes, à Saint Vaast la Hougue, région grand nord en France, Charles aidera à continuer la production de l’Angelus avec les maîtres brasseurs de l’Angelus, pour le plus grand plaisir des amoureux de la bière !